Envoyer à un ami

En Quête de Biodiversité au Pays du Loup - 4 au 11 juillet 2021

Voici notre journal de bord de la semaine, pour suivre toutes nos aventures en montagne ! Voir descriptif détaillé

En Quête de Biodiversité au Pays du Loup - 4 au 11 juillet 2021

Voici notre journal de bord de la semaine, pour suivre toutes nos aventures en montagne ! Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Accueil > Nos actions > Journal de Bord des Opérations > Vacances Scientifiques > A l'affût de la Biodiversité > En Quête de Biodiversité au Pays du Loup - 4 au 11 juillet 2021

Ajouter à ma liste de souhait

Introduction

Ce journal de bord est en cours de rédaction - nous étions en bivouac à de nombreuses reprises ; merci pour votre compréhension !

Le Journal de Bord

Dimanche 4 juillet 2021
Tout le monde est bien arrivé (certains avec plus ou moins de péripéties...!) au centre des Choucas à Chandolin ce soir. On est contents de se rencontrer ici et on a hâte de commencer cette super semaine tous ensemble !

Lundi 5 juillet
Ce matin, après le petit-déjeuner on se retrouve dehors devant le centre pour suivre Maxime, qui nous embarque dans une folle histoire illustrée par un fascinant tour de magie en origami. De péripéties en péripéties, on comprend les règles qu’on ne devra pas transgresser ici cette semaine pour que tout se passe tranquillement.

A 10h, on se retrouve à la salle d’activités Biodiversita avec la belle équipe de cette première semaine de la saison : Basile, Louis et Alban, avec Iliane. On ne s’attarde pas en intérieur : équipés de nos filets à papillon et de nos jumelles, nous montons le long de la piste forestière jusqu’à un beau point de vue. Basile a déjà attrapé plus d’un papillon sur le chemin !

Nous nous installons près du petit torrent en haut de la piste de ski, avec une super vue sur le village de Chandolin et le reste de la vallée. Iliane nous donne des défis naturalistes à relever ensemble : on attrape des papillons pour les observer de près, on cherche des petites bestioles, on trouve des indices de présence de mammifères, on repère la plante-hôte de la chenille du Petit Apollon qui est un papillon de montagne assez rare, très grand et très beau... La matinée passe très rapidement, bientôt il nous faut redescendre aux Choucas : pour varier le chemin nous suivons la piste de ski, bien raide alors nous arrivons rapidement en bas, et heureusement tous entiers !

Après le repas avec tous les autres, nous nous mettons à préparer nos sacs car nous partons en bivouac dès ce soir ! Nous montons à l’Armina, au coeur de notre site d’étude dans les alpages de Saint-Luc. Et comme ce lundi est le plus beau jour de la semaine en terme de météo... nous avons décidé d’en profiter !
Nous embarquons donc minutieusement nos vêtements chauds et nos maillots de bain, nos affaires pour dormir dehors, de quoi nous régaler autour du feu de camp, et le matériel scientifique nécessaire à toute sortie naturaliste qui se respecte : filets à papillons, boîte pour observer les petites bestioles, loupes, outils d’identification, et bien sûr nos jumelles autour du cou.

Baignade puis petit feu, saucisses grillées et bananes au chocolat, et visites surprises du superbe jeune cerf, suivi du vieux renard... Wahou quelle chance !!

Mardi 6 juillet
Ce matin, nous nous réveillons sous le soleil après cette superbe nuit à la belle étoile. Avec les premiers levés on rallume le feu pour faire chauffer le lait du chocolat chaud. On profite d’un copieux petit déjeuner tranquille au soleil, en attendant qu’Alban se mette en route aussi. Basile commence des prélèvements d’échantillons des plantes présentes ici dans les alpages, dans le but de faire une cartographie des différents milieux naturels que nous allons traverser.

Au retour au centre, AES cabane et feu de camp sous la pluie... Quelle aventure ! Ouf on rentre dormir au chaud !

Mercredi 7 juillet

Aujourd’hui c’est jour de pluie, alors nous restons au chaud. Alban s’acharne sur l’identification de ses neuroptères, tandis que Basile et Louis fabriquent avec talent les tableaux de cartographie de la végétation des milieux naturels qu’on a explorés.

Jeudi 8 juillet

Ce matin on s’est réveillés sous un semblant de ciel bleu, alors on a espoir et on prend le télésiège pour monter au Tsapé. Bon, on s’enfonce dans le brouillard au fil de la montée.

Vendredi 9 juillet

On part au glacier de Moiry avec l’équipe des Drônes. On va y dormir ce soir, et donc en attendant on part se promener dans les environs. Pas de bol il fait très frais, et gris, donc pour les papillons c’est pas idéal...

Samedi 10 juillet

Nuit glacée, il a gelé ! On rentre avec tout le petit groupe...

Nos partenaires

Voir également