Envoyer à un ami

A l'affût de la biodiversité en itinérance du 19 au 26 juillet 2020

Cinq jours pour explorer la nature alpine, tout en itinérance ! Voir descriptif détaillé

A l'affût de la biodiversité en itinérance du 19 au 26 juillet 2020

Cinq jours pour explorer la nature alpine, tout en itinérance ! Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Retrouvez toutes nos observations en ligne sur la base de données Observation.org !

Ici la liste des observations
Ici la liste des espèces recensées

Et toutes les photos de la semaine ici.
Vous pouvez les télécharger en vous créant un compte sur le site osi-photos.

Le Journal de Bord

- En cours de rédaction-

Dimanche 19 juillet 2020

Ce dimanche, dès 16h, les Choucas ouvrent leurs portes ! Tout le monde arrive au compte-goutte, s’installe tranquillement... Les derniers arrivent de Genève avec le voyage accompagné juste avant le repas, et hop tous à table !

Après manger, on se retrouve tous pour une première veillée tous ensemble, où on fait un « Zig Zag » géant pour apprendre tous à nous connaître ! Au bout de plusieurs tours dans tous les sens, ça commence à se clarifier dans nos têtes : nous voilà prêts à passer une folle semaine ensemble ! (bon, pour nous ce sera moins le cas puisque nous partons dès demain en itinérance toute la semaine !)

Lundi 20 juillet 2020

C’est lundi matin, il fait super beau.. alors nous nous préparons en vitesse pour partir explorer les montagnes ! Nous sommes 5 à être fin prêts pour l’avenure : Dalai, Augustin et Martin, pionniers de cette première expédition en itinérance l’été dernier, Erin et Léna qui nous rejoignent cette année, et Iliane et Jérémie, les éducateurs.

En fin de matinée, nos sacs sont enfin bouclés. Ils sont assez lourds ; on fait en sorte de rééquilibrer le chargement pour que personne ne porte plus que ce que son poids supporterait. Enfin, ça y est : jumelles autour du cou, filets à papillons à la main... nous montons dans notre premier bus. Première escale à Vissoie. Puis peu après, nous remontons dans un autre car postal jaune, jusqu’au village de Grimentz. Là nous avons une bonne heure d’attente, alors nous partons nous trouver un coin au vert et au frais pour pique-niquer.
Papillons, oiseaux et criquets ont failli nous faire rater le bus... Enfin voilà notre dernière ligne droite : après avoir longé l’immense lac de Moiry, nous descendons au fond de la vallée, devant le glacier.

JPEGJPEGJPEG

Au bord de l’eau, nous faisons une pause au soleil pour aller saluer nos premiers Petits Apollons (Parnassius phoebus), analyser le paysage et le dessiner, et mettre les pieds dans l’eau !
Nous voilà au début de notre itinéraire : c’est donc le moment d’apprendre à bien lire la carte pour savoir non seulement où nous sommes actuellement, mais surtout par où nous allons aller.

JPEGJPEGJPEG


L’endroit est magnifique, et ne manque pas de chouettes rencontres naturalistes ; on pourrait y rester encore des heures... Mais on sait qu’il y en a bien d’autres, des paradis sur terre qui nous attendent, alors nous montons en direction du petit lac de la Bayenna !

JPEGJPEGJPEG
Là-haut nous sommes très vite alpagués par une foule de grenouilles vertes, entourées de leurs tétards par milliers ! On découvre aussi une magnifique coccinelle, que l’on reconnaît en une seconde en regardant le Miniguide de la Salamandre spécial Coccinelles puisqu’elle trône sur la couverture : c’est la grande Coccinelle ocellée (Anatis ocellata).
JPEGJPEGJPEG
Après avoir goûté et mis nos pieds nus dans la boue toute douce, nous quittons ce joli lac de la Bayenna. Prochaine étape : notre lieu de bivouac !
JPEGJPEGJPEG
C’est une jolie balade en hauteur au-dessus de l’immense lac de Moiry.
Nous arrivons en fin d’après-midi à notre objectif : le lac du Louché, où nous retrouvons l’équipe MysTerredesAlpesXBiodiversité avec Catherine et Sylvain. Une fois le campement installé nous nous mettons à la cuisine : une bonne plâtrée de pâtes au pesto et au fromage, simple et efficace ! Puis nous passons la soirée à jouer au Président, jusqu’à ce que la nuit soit bien avancée...

Mardi 21 juillet 2020

Au petit matin, le troupeau de belles vaches noires passe au travers de notre campement pour monter à l’étable pour la traite. Drôle de réveil surprise !
Tout le monde a plutôt bien dormi, malgré les ronflements de Samuel remarqués par certain.e.s de ses voisin.e.s...

Après un bon petit déjeuner et le remballage des sacs, nous nous mettons en route. Nous faisons une partie du chemin avec les copains de l’autre groupe, qui eux redescendent au barrage pour rentrer au centre. On se fait surprendre par une (première) petite pluie qui nous pousse à sortir nos habits imperméables.

JPEGJPEGJPEG
Un peu plus loin, tout le monde s’arrête pour faire un point d’inventaire : nous suivons un protocole pour recenser toutes les plantes présentes dans un cercle de 20m de diamètre. On se penche tous par petits groupes pour identifier toutes les petites fleurs qui se cachent entre les rochers.

Peu à peu le ciel devient sérieusement menaçant. Nous nous remettons en route tandis que Sylvain et Dorian nous quittent pour redescendre.
Rapidement l’averse nous tombe dessus, avec vigueur... Nous continuons bravement notre montée entre les trombes d’eau, jusqu’à atteindre un miraculeux refuge contre lequel Jérémie installe illico presto le tard pour nous construire un abri. Bon, le soleil choisit ce moment pour repointer le bout de son nez : nous pouvons donc étendre toutes nos affaires trempées et profiter de la chaleur revenue pour un pique-nique bien mérité.
On profite de ce répit pour prendre notre temps au soleil, faire un semblant de petite sieste... Le pauvre Jérémie a découvert un bien triste spectacle en ouvrant son sac : le petit pot de miel s’est ouvert et déversé dans son sac. C’est donc pour lui un atelier nettoyage de sucre ; moins cool.

Au bout d’un long moment nous réussissons enfin à nous remettre en route. Une belle montée en zigzag nous attend jusqu’au Pas de Lona. Jérémie est attendu beaucoup plus loin à 17h en haut du télécabine de Grimentz pour récupérer le ravitaillement de Sylvain, et le temps commence à presser... Il part donc avec les garçons qui aiment galoper, tandis que Léna, Erin et Iliane suivent de loin en papotant gaiement. Les premiers arrivés installent le tarp sur les rives du lac de Lona pour se protéger du vent qui souffle.

Quand tout le monde a rejoint le campement, sauf Jérémie qui a filé, on fait un petit thé pour nous réconforter, on joue aux cartes, on (surtout Martin) scrute les versants rocheux pour y déceler l’ombre d’un chamois...

JPEGJPEGJPEG
Bivouac au lac de Lona
Soirée épique sous la grêle
JPEGJPEGJPEG
Déménagement post-apocalypitique
Dodo en mode tortue romaine un peu cata sous la bâche

Mercredi 22 juillet 2020

Lago à l’aube
Soleil (ouf !) pour faire sécher tout le matos
Sylvain et Léna nous quittent
Montée vers la cabane de Bosson
Pique-nique au sommet (un peu venteux mais au soleil)
Dévalée (au début dans la neige) dans le Vallon de Réchy
A la fin, en vue de l’averse, on tombe sur... une cabane rien que pour nous !
On se rend compte soudain que nous sommes en pénurie de PQ ! Par bonheur, après une fameuse rencontre avec l’Aconit napel (plante toxique...), nous avons le bonheur de découvrir la merveilleuse Adénostyle à feuille d’alliaire (pour les scientifiques que nous sommes censés être). Toute douce toute lisse pleine de petits poils parfaits, plus besoin de papier olé olé
Soirée au poil au sec au chaud trop bien
Président

Jeudi 23 juillet 2020

Soleil ! On laisse nos affaires à la maison, tranquillou
On descend le long du torrent inventorier tout ce qu’on croise : Plantouzes en folie papillons dont Petits Apollons en folie...
Soleil
Petite descente à l’Ar du Tsan
Retour à la maison

Vendredi 24 juillet 2020

Départ de la maison :/
Temps menaçant mais sympa
Grosse descente le long de la cascade, hard pour les genoux, mais jolie !
Au frais humide, quand même chaud
Autour des Palombes
Un peu plus bas, trois biches de cerf !
Puis le bisse

Samedi 25 juillet 2020

Nos partenaires

Voir également